print mail facebook linkedin youtube twitter search arrow chevron-with-circle-up
Kone

Coupe du monde de foot : KONE tout près des étoiles

Des milliers de supporters, des stades bondés, et au bout la victoire de la France. Engagés au cœur de l’événement, nous sommes fiers d’avoir facilité les déplacements des supporters et des joueurs lors d’un des plus grands événements sportifs au monde.

Tout commençait à l’aéroport de Moscou Sheremetyevo où un grand nombre d’équipes et de supporters ont bénéficié de trottoirs roulants, ascenseurs et escalators KONE pour arriver à destination.

KONE avait également installé, et entretient désormais, des escalators et des ascenseurs dans six des douze stades où se sont déroulés les matches ; notamment le stade Loujniki de Moscou, d’une capacité de 78 011 places, dans lequel s’est tenu le match d’ouverture ainsi que la finale de la compétition, le 15 juillet dernier.

Au total, plus de 200 ascenseurs KONE ont été utilisés au sein des différents stades ainsi qu’à l’aéroport. En fait, il y a de fortes chances que vous ayez emprunté un escalator KONE pour accéder à votre siège si vous avez assisté à un match au stade.

 

Le collectif avant tout, à tout moment

Préparer une compétition d’une telle envergure est un énorme défi. Non seulement il faut s’assurer que la fiabilité de l’équipement est suffisante pour prendre en charge une nuée de personnes ; mais il ne faut pas oublier leur sécurité.

« Avant le tournoi, les stades ont fait l’objet de nombreuses inspections, certaines ayant été menées en coopération avec les services de sécurité russes », déclare Sergey Brazhnikov, chef de projet KONE et grand amateur de football. « Ils ont tout contrôlé, y compris les gaines ».

La planification a été élaborée très en amont de cet événement ; elle a commencé par l’aéroport de Sheremetyevo où un nouveau terminal a été construit dans le cadre d’un plan de développement à long terme. Le projet de l’aéroport s’est avéré être une vaste entreprise pour KONE car il incluait l’apport de solutions pour le nouveau terminal B, pour le terminal Cargo, ainsi que pour les stations nord et sud du passage souterrain reliant les terminaux.

Et ce n’est pas tout. Sur les six stades impliquant l’intervention de KONE, cinq étaient totalement neufs et le stade principal – celui de Loujniki à Moscou – a nécessité de telles rénovations qu’on a pratiquement créé un nouveau site.

« Dès le départ, étant donné l’importance du projet, nous avons été soumis à une pression intense pour respecter les échéances. Chaque semaine au minimum, nous participions à des réunions avec le client pour contrôler l’avancement des travaux », précise Sergey Brazhnikov, qui était responsable du projet Aéroport. « Lors de la phase de mise en œuvre du projet, l’aéroport a été inspecté à intervalles réguliers par des officiels de la FIFA et des représentants du gouvernement russe ».

 

Des solutions People Flow pour tous

La mise en place des diverses solutions de déplacement ne constituait qu’une partie des tâches que KONE devait accomplir pour cette compétition. Nous devions également envisager les modalités d’entretien et de maintenance.

KONE s’est vue confier les contrats d’entretien des six stades ; nous devions donc prévoir le personnel nécessaire pour garantir que l’ensemble des joueurs, entraîneurs, journalistes et supporters puissent se déplacer sans encombre et profiter de l’événement.

« Tout notre personnel d’entretien devait être muni des accréditations nécessaires pour la compétition, et chaque match impliquait d’autres autorisations d’accès à l’enceinte des stades, y compris aux zones VIP. Ce n’était pas une mince affaire », avoue Sergey Brazhnikov.

Échéances contraignantes, surveillance étroite, sécurité maximale, et attentes élevées des organisateurs et des supporters ; tout était réuni pour que cet événement reste gravé dans les mémoires. Et KONE a tout mis en œuvre pour que chacun de ses clients bénéficie de la même qualité de service.

« Tout s’est déroulé conformément au planning et les clients ont été satisfaits : voilà notre plus belle récompense », conclue Sergey Brazhnikov. « Car nous devons garantir des déplacements fluides à tout un chacun ».