print mail facebook linkedin youtube twitter search arrow chevron-with-circle-up
Kone

Une expérience shopping repensée

Gros lifting pour le centre commercial Cap 3000 à St-Laurent du Var, près de Nice. Débutés en 2014, les travaux de rénovation ont pour objectif de doubler le nombre de commerces d’ici à 2019 et d’améliorer l’expérience shopping des visiteurs. Montée en gamme, infrastructures et services repensés… Le nouveau concept séduit.

Le magasin physique a de beaux jours devant lui

Aujourd’hui, 36 millions de Français ont déjà effectué un achat sur Internet. L’achat en ligne est entré dans les mœurs. Mais qu’en est-il du point de vente physique ? Est-il amené à disparaître ? Les chiffres montrent que non. Après avoir été une source d’enchantement, le digital devient peu à peu commun et le consommateur réinvestit le réel, et donc, le point de vente. Selon la FEVAD (Fédération du E-commerce et de la Vente à Distance), la part du e-commerce dans le chiffre d’affaires total du commerce de détail reste limitée. Le point de vente résiste et reste le premier canal d’achat dans la plupart des secteurs. Toutefois, les consommateurs et leurs usages ont profondément changé.

Ainsi, les frontières entre sites marchands et magasins s’estompent progressivement : 69 % des acheteurs se renseignent sur Internet avant d’acheter en magasin. À l’inverse, 52 % des cyber-acheteurs se renseignent en magasins avant d’acheter sur Internet.

« De manière générale, points de vente physiques et sites internet se complètent et le consommateur trouve son équilibre », confirme Roch-Charles Rosier, Directeur du Centre Commercial Cap 3000. « Pour preuve, nous accueillons environ 28 000 visiteurs par jour et les enseignes présentes ont quasiment toutes un site internet ».

 

Le renouveau de Cap 3000

Ouvert en 1969, Cap 3000 est le premier centre commercial construit en France. En avance sur son temps, il regroupait à l’époque 53 boutiques, un cinéma, une piscine, un drugstore… « Face à la mer, le centre était la sortie du week-end : une première à l’époque ! », précise Roch-Charles Rosier.

Racheté par le groupe Altarea Cogedim pour 450 millions d’euros en juillet 2010, Cap 3000 est à ce jour le site le plus important du groupe avec 2 200 employés et 150 boutiques.

Ce n’est pas tout : Altarea Cogedim investit 450 millions d’euros (identique au coût de l’acquisition) pour augmenter sa superficie d’ici 2019, et passer de 83 000 m2 à 135 000 m2, doublant ainsi le nombre de boutiques présentes.

« Nous misons sur l’attrait du centre commercial en tant que lieu de vie auquel on s’attache. Nous attendons 10 millions de visiteurs en 2018 et 14 millions de visiteurs par an à partir de 2019. »

 

Les nouvelles attentes shopping des consommateurs

Le directeur de Cap 3000 distingue les 5 tendances suivantes :

Le retour à l’échange en face à face
« C’est un retour au Cap 3000 des débuts avec un fort besoin de conseils et d’échanges humains », constate Roch-Charles Rosier. « Les gens ont aussi de nouveau besoin de toucher les produits ou d’écouter les appareils électroménagers en fonctionnement avant de faire leur choix ».

La valeur accordée au service
« Aujourd’hui, on retrouve les mêmes enseignes partout. La différence réside donc dans le service. Le centre commercial doit être un lieu de vie animé dans lequel existent toutes sortes de services pour faciliter le quotidien. »

L’envie de découvrir de nouvelles enseignes
« Le défi des centres commerciaux est d’avoir les bonnes enseignes au bon moment – et les emplacements qu’il faut pour les accueillir – afin de proposer une expérience shopping la plus agréable possible. »

L’attention portée aux initiatives environnementales et sociétales
« Nous devons également répondre à toutes les dernières normes européennes en matière de protection de l’environnement : emplacements parking pour les deux roues y compris les vélos, prises électriques pour recharger les véhicules, palissades pour protéger les oiseaux du bruit occasionné par les travaux… Et les consommateurs sont à l’écoute de nos actions en matière de Responsabilité Sociétale et Environnementale (RSE) : opération de récupération des vieux cartables à la rentrée pour les redistribuer aux plus démunis, sensibilisation aux risques de Cancer du Sein en partenariat avec une association… »

Le besoin de se sentir en sécurité sur le lieu de shopping
« Nous prenons la sécurité très au sérieux. En tant qu’Établissement accueillant du Public, nous assurons la protection des visiteurs. Nous disposons d’espaces de jeux dédiés aux enfants mais sensibilisons parents et enfants au fait que les escaliers mécaniques et ascenseurs sont là pour gérer les flux de personnes, pas pour jouer. À ce titre, notre partenaire fournisseur KONE a récemment assuré avec succès une animation de prévention auprès du public, qui sera à renouveler. »

 

Le Cap 3000 du futur : un véritable lieu de vie

« Cap 3000 sera un centre commercial ouvert 7 jours sur 7 dans lequel le visiteur pourra venir et rester plusieurs heures sans jamais s’ennuyer : restaurants avec vue mer face au Cap d’Antibes, expositions, aménagement et animation des plages pour enfants et adultes (tennis de plage, Club Mickey…) », détaille Roch-Charles Rosier. « Dentiste, labo, ophtalmo, docteurs, gynéco… En termes de services, nous accueillons déjà plusieurs cabinets médicaux mais aussi des coiffeurs, un pressing, une halte jeux, etc. »

« Pour la clientèle aisée et le tourisme de luxe, nous aurons d’ici septembre 2019 un service Détaxe, un espace Premium avec bars à champagne et caviar, des prestations VIP dont un ponton pour accueillir les yachts de passage. »

« Nous allons recruter 1 750 personnes, notamment des hôtes et vendeurs multilingues, et l’espace supplémentaire va nous permettre d’accueillir de nouvelles boutiques et lieux qui répondent aux attentes de tous », conclut-il.

Encore de beaux projets en perspective…

 

Découvrir d’autres références KONE en France et à l’international