print mail facebook linkedin youtube twitter search arrow chevron-with-circle-up
Kone

La grande symphonie du design

Depuis son inauguration, en novembre 2016, la Philharmonie de l'Elbe d'Hambourg est devenu le symbole d'une relation unique entre le design, la technologie, la culture et, surtout, une ambition illimitée. L'escalator incurvé qui y a été installé en témoigne parfaitement.

Hambourg est une ville emblématique qui aime à célébrer les arts, la musique et les meilleures choses de la vie. La Philharmonie de l’Elbe en est l’un des meilleurs symboles de par sa structure. De l’extérieur, l’Elphi (comme le surnomment affectueusement les hambourgeois) est un grand bâtiment de briques et de verre qui ressemble à un luxueux paquebot amarré au port. Ce bâtiment de 26 étages, atteignant les 110 mètres de haut, abrite l’une des dix meilleures salles de concerts au monde, des locaux à usage mixte (appartements et bureaux) et même un hôtel 5 étoiles.

Le bâtiment a été conçu pour offrir une expérience acoustique à nulle autre pareille pour permettre aux visiteurs de se délecter de grandioses représentations. La visite commence par un accès singulier à l’auditorium, grâce à un unique escalator incurvé de 80 mètres de long.

En deux minutes et trente secondes, ce chef d’œuvre mobile donne le ton, laissant les passagers dans l’expectative puisqu’ils ne peuvent voir où ils vont à cause de sa forme incurvée. « Cet escalator, qui est une véritable innovation en termes de design et de technologie, ne ressemble à aucun autre construit jusqu’à présent », déclare Heiner Zeiger, responsable de projet au sein de la branche R&D Escalators de KONE Allemagne, qui a initié cette création.

 

Une symphonie de design et d’architecture

La conception et l’installation de l’escalator incurvé se sont avérées épiques. Il a tout d’abord fallu donner à l’escalator un attrait esthétique parfaitement adapté à l’élégante structure de la Philharmonie de l’Elbe elle-même.

L’équipe KONE a pensé au verre, pour son effet miroir, tandis que le revêtement en acier inoxydable et la couleur devaient reproduire l’atmosphère de la salle de concert.

Mais il ne s’agit là que de l’apparence. La structure même de la machine constituait un défi bien plus grand pour l’équipe technique, constituée de Heiner Zeiger, des designers en mécanique Winfried Lanzki et Alfred Thiel, et des designers en électricité Andreas Tautz et Rolf Carsten.

« Dans un premier temps, il a fallu définir les charges et les forces en jeu ; cerner les interactions non seulement entre l’escalator et le bâtiment, mais également par rapport à la salle de concert elle-même », explique Heiner Zeiger. En effet, nous devions nous assurer que les bruits émis par l’escalator n’auraient aucune répercussion sur l’acoustique de la salle de concert de la Philharmonie de l’Elbe.

Un concept innovant et hors normes

Lors de la semaine d’inauguration, la Philharmonie de l’Elbe a vu défiler plus de 30 000 personnes venues découvrir le bâtiment ; par la suite, en fonction de la saison, cette affluence devrait se situer entre 14 000 et 20 000 personnes. Cela représente une charge énorme pour une machine qui fonctionne quasiment en permanence. L’équipe devait impérativement s’assurer que l’équipement était de la plus haute qualité, pour que l’escalator puisse supporter une telle masse.

Mais ce n’est pas tout. Du point de vue technologique, le plus grand défi était de répartir les charges de façon homogène et uniforme, tout au long de l’escalator incurvé ; ce qui impliquait, comme l’explique Heiner Zeiger, de créer de toutes pièces un concept totalement hors normes.

« Pour y parvenir, nous avons eu recours à des commandes segmentaires intégrées à un système de commande modulaire qui permet de faire se mouvoir les marches mobiles de l’escalator grâce à des pignons spécialement conçus.

Tout ce travail de conception et de mise en œuvre nous a permis de transformer ce qui aurait pu n’être qu’un simple escalator incurvé, en un élément vital de la Philharmonie de l’Elbe. Cela nous laisse entrevoir un avenir où l’association de la culture et de la technologie tiendra le devant de la scène.

 

Consultez la fiche référence de la Philharmonie de l’Elbe >