print mail facebook linkedin youtube twitter search arrow chevron-with-circle-up
Kone

Dans l’antre des portes hermétiques : les différents usages

Ex-médecin urgentiste belge, Bart Henderickx sait pleinement apprécier le fait qu’un bon équipement peut sauver des vies. Fort d’une expérience passionnante mais exténuante de 30 ans en tant qu’intervenant lors de tremblements de terre, il a ensuite intégré la société Markus, inventeur de la porte hermétique, rachetée par KONE en 2010. Entretien avec un expert…

D’où est né le besoin d’installer une porte hermétique dans un lieu plutôt qu’une porte simple ?

BH : De trois raisons principales : en premier lieu, des besoins d’hygiène, mais aussi des besoins d’insonorisation ou de protection contre les rayons X.

 

Pouvez-vous détailler ?

BH : Les portes hermétiques permettent de répondre aux contraintes strictes des environnements où l’hygiène revêt une importance cruciale. L’hygiène est une priorité et un souci constant dans un hôpital.

C’est pour cela que 80 % des portes hermétiques sont utilisées dans des bâtiments médicaux tels que les hôpitaux, et plus précisément les blocs opératoires. On veut y guérir les gens en toute sécurité, à l’écart des superbugs !

 

Comment assurer cette hygiène avec une porte hermétique ?

BH : On applique dans les hôpitaux une hiérarchie de pression de l’air en fonction des lieux où les patients sont les plus vulnérables. Ainsi, un système de surpression et de sas empêche l’air de pénétrer dans les salles d’opération. Grâce à cette surpression, les portes hermétiques assurent l’hygiène des blocs opératoires, laboratoires et salles blanches.

 

Pouvez-vous nous donner un exemple de bâtiment médical équipé de portes hermétiques KONE ?

BH : Oui, le CHU de Metz s’est appuyé sur KONE pour l’installation de 80 portes hermétiques pour ses blocs opératoires mais aussi pour ses salles de réveil et de soins intensifs.

Mais il n’y a pas que les hôpitaux !

Je peux aussi citer l’exemple de HELVOET Pharma, qui produit des médicaments à travers l’Europe et qui a fait installer des portes hermétiques dans ses laboratoires en Belgique, en Suède et au Danemark pour des raisons d’hygiène également. Son objectif était de bénéficier de salles blanches de très haut niveau.

Qu’en est-il des besoins en insonorisation ?

BH : Étant parfaitement étanches à l’air, les portes hermétiques apportent une isolation phonique qui va jusqu’à 37 dB… chez KONE en tout cas. C’est loin d’être le cas de tous les fabricants !

C’est pour cela que le studio de la BBC au nord de Londres s’est équipé de portes hermétiques KONE : pour des besoins en isolation phonique lors d’enregistrements d’émissions de radio, afin d’éviter les interférences sonores.

Venant de Belgique, je repense aussi à cette belle réalisation au Parlement belge. Nous avons été sollicités pour installer 12 portes hermétiques en son sein afin de maintenir la zone de réunions au calme et de la séparer de l’espace accessible au public, bruyant et sujet au passage de nombreux visiteurs.

Mais l’insonorisation sonore apportée par les portes hermétiques est également utile en milieu hospitalier, un milieu qui m’est important et familier puisque j’y ai passé une grande partie de ma carrière… En orthopédie notamment, les instruments font beaucoup de bruit et peuvent être gênants pour les salles d’opération à côté. D’où l’importance de l’isolation acoustique, en plus de l’impératif de protection contre les bactéries. Il faut savoir qu’un scanner peut également faire beaucoup de bruit. Dans ce cas-là, il s’agit à la fois de bloquer la pollution sonore mais aussi les rayons X.

 

Comment se protéger des rayons X avec une simple porte hermétique ?

BH : Il faut savoir que les portes hermétiques sont construites uniquement sur-mesure car elles doivent s’accorder parfaitement à la configuration d’un bâtiment. A ce titre, elles peuvent inclure des options spécifiques, tels qu’un blindage en plomb, pour une protection anti-rayons X. C’est cette couche de plomb qui bloque les radiations.

Par exemple, au sein de l’Hôpital de Fréjus, une couche de plomb a été ajoutée aux portes hermétiques des salles de radiologie pour protéger le personnel de santé en charge de l’imagerie médicale.

 

En quoi d’autre une porte hermétique se distingue-t-elle de la normale ?

BH : Étant donné que les portes hermétiques sont plus lourdes que la normale, 95 % d’entre elles sont installées avec un système d’automatisation. Je le conseille fortement car pour être efficace une porte hermétique doit rester ouverte le moins longtemps possible.

 

Découvrez toutes les portes automatiques KONE >