print mail facebook linkedin youtube twitter search arrow chevron-with-circle-up
Kone

L’équilibre entre gratte-ciels et patrimoine

Chicago abrite quatre des dix bâtiments les plus hauts des États-Unis. Grâce à l'absence de limites réglementaires s'appliquant aux constructions de grande hauteur, l'horizon s'étire toujours plus vers le ciel. Cela signifie-t-il qu'elle est en train de perdre son patrimoine ?

« La meilleure solution pour Chicago est de grandir vers le haut plutôt que de s’étendre », affirme Aaron Ites, Responsable Nouveaux équipements chez KONE Americas. Enclavée à l’est, cette ville des vents, l’une des premières métropoles en nombre d’immeubles de grande hauteur, dispose de peu de place pour s’étaler.

En tant que troisième ville la plus peuplée des États-Unis et plaque tournante commerciale de plus en plus importante, Chicago restera, pour A. Ites, une capitale sachant équilibrer les projets relatifs au patrimoine et les nouveaux gratte-ciels scintillants.

Prenons, par exemple, la Trump Tower de 423 m de haut, plus haut bâtiment érigé aux États-Unis en 40 ans avant le One World Trade Center, et la Water Tower de Chicago, symbole de la vieille Chicago et l’un des rares bâtiments à avoir survécu au grand incendie de 1871. La coexistence de ces trois structures représente la politique à deux axes de la ville en matière de rénovation urbaine.

DANS LE RESPECT DU PATRIMOINE

Tout en s’étendant vers les nuages, Chicago met un point d’honneur à préserver son patrimoine. Ses parcs, ses fontaines, ses boulevards et sa gracieuse architecture néo-classique lui ont valu le doux nom de « Paris on the Prairie » (« Paris dans une prairie »).

Pour KONE, cela signifie le meilleur de deux mondes. « Nous sommes le leader historique en matière de modernisation (d’équipement), mais nous sommes également très forts sur le segment des nouvelles constructions, avec des références phares telles que la Trump Tower et la Hyatt Tower », indique A. Ites. Promenez-vous dans LaSalle Street (la Wall Street de Chicago) et vous verrez bon nombre de bâtiments modernisés par KONE, notamment 280 unités sur un seul tronçon

Les différents métiers de KONE se complètent, ce qui assure à l’entreprise une certaine pérennité. L’augmentation des ventes d’ascenseurs et d’escaliers mécaniques neufs permet également d’alimenter la future croissance dans le secteur de l’entretien.

« Et grâce à la technologie KONE UltraRope®, il n’y a plus de limite à la hauteur que nous pouvons atteindre ! », assure A. Ites, faisant allusion au câble de traction ultra-léger présenté par KONE en 2013 et qui permet aux futurs ascenseurs de s’élever jusqu’à une hauteur d’un kilomètre.

Quelle que soit la hauteur qu’atteindra cette ville des vents, il est probable qu’elle restera bien enracinée dans son patrimoine.