print mail facebook linkedin youtube twitter search arrow chevron-with-circle-up
Kone

PAROLE D'EXPERT

L’homme qui porte un casque

Lorsque Balasubramaniyan Vijayakumar s'est fait arrêter par la police dans la ville indienne de Madurai, il n'en est pas revenu. Il avait en effet attiré l'attention de la police à cause d'une conduite peu courante chez les motocyclistes de l'État du Tamil Nadu : il portait un casque.

« J’ai d’abord eu un peu peur », admet Balasubramaniyan, en se remémorant cette journée de 2013. La police menait une campagne de sensibilisation sur la sécurité routière et lui demandait pourquoi, malgré les 45° C, ce natif de Chennai prenait des précautions aussi inconfortables.

Il n’a pas eu besoin de réfléchir longtemps avant de répondre. « Je leur ai dit que c’était pour ma propre sécurité et qu’en dehors de cela, je travaillais pour une société appelée KONE », se souvient-il. Il a ensuite décrit aux agents la politique sans compromis de l’entreprise en matière de sécurité au travail ou en dehors. Il leur a également montré quelques vidéos de KONE sur la sécurité routière, qui se trouvaient sur son ordinateur portable.

Impressionnés par l’attitude militante de Balasubramaniyan concernant la sécurité (et par les vidéos), la police lui a demandé de prendre la parole lors d’un séminaire public sur la sécurité qui se tenait le lendemain. Devant 150 à 200 personnes, Balasubramaniyan a ainsi présenté les vidéos de KONE sur des sujets allant du port du casque à la ceinture de sécurité, en passant par les dangers de l’utilisation du téléphone portable en conduisant.

ADN SÉCURITÉ

L’Inde fait partie des pays les plus meurtriers en termes d’accidents de la route, avec 1 mort toutes les 4 minutes. D’autres statistiques sont tout aussi frappantes : Alors que la nation ne compte que 1 % des véhicules dans le monde, elle représente 10 % du nombre total de victimes de la route, soit 240 000 par an, ce qui est un chiffre alarmant, selon l’Organisation Mondiale de la Santé. La première région concernée est l’État du Tamil Nadu, où les motocyclistes sont particulièrement vulnérables, principalement du fait de leur aversion pour le port du casque.

Balasubramaniyan est donc une exception notable. Il donne l’exemple partout où il va, en portant religieusement son casque intégral. Cet ingénieur chez KONE indique qu’il est conscient de l’importance de la sécurité depuis l’enfance. Ainsi, lorsqu’il a rejoint KONE, il a été heureux de constater la politique de tolérance zéro concernant la négligence en matière de sécurité. De plus, il comprend les risques sur un plan très personnel car son beau-père a perdu la vie à moto, suite à une blessure à la tête en 2012.

« La sécurité devrait être un sujet sérieux pour chacun d’entre nous », insiste Balasubramaniyan. « On ne devrait pas perdre la vie à cause de ce genre d’inattention », ajoute-t-il.

DONNER L’EXEMPLE

Aujourd’hui basé à Oman, Balasubramaniyan note des améliorations chaque fois qu’il retourne dans l’État du Tamil Nadu: des lois plus strictes en matière de port du casque ont été mises en place et des campagnes d’affichage ont été lancées, rappelant aux conducteurs qu’ils doivent faire attention car leur famille les attend à la maison. Cela dit, il pense que les sanctions devraient être plus sévères en cas de non-respect de la loi.

Les campagnes des différents ministères, des ONG et des entreprises continuent à attirer l’attention sur la sécurité routière mais, comme l’a montré cet employé de KONE, une personne ordinaire avec des convictions inébranlables peut aussi montrer l’exemple et apporter un changement positif.