print mail facebook linkedin youtube twitter search arrow chevron-with-circle-up
Kone

L’hôpital de Fréjus-St Raphaël se refait une santé

L’Hôpital Intercommunal Bonnet, centre névralgique de santé dans le Var, a entrepris d’importants travaux de modernisation pour répondre à de forts enjeux d’hygiène et de sécurité. Un chantier pas comme les autres dans un hôpital public dont l’activité ne peut pas être mise entre parenthèses…

Situé à l’Est du département du Var, dans une zone à forte progression démographique, le Centre Hospitalier Intercommunal Bonnet accueille les populations de Fréjus et Saint-Raphaël ainsi que celles des communes voisines, soit 120 000 habitants environ. Et compte tenu de sa position côtière très touristique, sa fréquentation peut tripler en période estivale. C’est dans ce contexte particulier que l’hôpital a engagé et organisé ses travaux de modernisation.

 

Rénover tout en maintenant l’activité

« Les normes d’hygiène des hôpitaux se sont renforcées ces dernières années », explique Olivier Carray, chargé des services techniques de l’hôpital. « Nous devons répondre aux exigences accrues de protection des patients et des travailleurs hospitaliers. » Toutefois, il faut rester vigilants sur les coûts d’exploitation et de maintenance. C’est pourquoi l’Hôpital de Fréjus-St Raphaël a décidé d’engager des travaux conséquents tout en conservant le bâtiment existant.

Les travaux ont débuté en 2011 avec la modernisation de 27 ascenseurs. Depuis 2016, l’accent est mis sur la rénovation et la mise aux dernières normes de sécurité et d’hygiène des 6 blocs opératoires de l’hôpital. Et ces travaux doivent avoir lieu tout en maintenant les blocs en activité afin de continuer d’accueillir une trentaine de patients par jour. Ils se font donc en trois temps, à raison de 2 blocs opératoires à la fois, pour laisser les 4 autres disponibles aux soins chirurgicaux. Fin des travaux prévus d’ici l’été 2018 ! La rénovation consiste notamment en l’installation de 12 portes magnétiques manuelles, 8 portes vitrées automatiques et 17 portes hermétiques avec hublot et protection contre les rayons X.

 

Une préparation de chantier au cordeau

Pour assurer la bonne qualité d’installation des portes, il a fallu s’assurer au préalable que le bâtiment existant était capable d’accueillir ces nouveaux équipements. Il s’est ainsi avéré nécessaire de renforcer les linteaux et de niveler le sol pour garantir l’étanchéité des nouvelles portes hermétiques.

Ensuite, comme l’activité des blocs opératoires est maintenue pendant la période des travaux, le chantier requiert une organisation au cordeau. « Un hôpital n’est pas un supermarché », rappelle Olivier Carray. « L’organisation des travaux demande une planification, une anticipation et une communication qui sont très au-delà de la normale des chantiers. »

Par exemple, avant le début des travaux dans chaque zone, un test d’étanchéité est effectué afin de vérifier que rien ne s’en échappe et ne contamine l’extérieur. Ceci garantit la propreté de l’air des zones en activité de l’hôpital.

« Il va sans dire que les patients ne doivent pas avoir à pâtir des travaux », ajoute Olivier Carray. « Pour cela, il faut être quotidiennement sur le terrain et réagir à la moindre interrogation sur ce qui a été fait. Un seul oubli pourrait avoir des conséquences dramatiques ».

Voici quelques-unes des mesures spécifiques prises pour assurer le bon déroulement de la rénovation dans ces circonstances particulières :

  • augmentation de la fréquence des nettoyages et bionettoyages ;
  • contrôle de l’étanchéité aux fumées avant chaque mise en travaux d’une zone ;
  • inspections régulières du chantier pour éviter la contamination par des poussières ;
  • plage élargie des horaires d’opération, de 15h30 à 17h, pour répondre aux demandes.

 

« Un tel chantier est un projet complexe pour lequel il faut savoir s’entourer de partenaires de confiance qui ont l’expérience des exigences élevées des établissements de santé », conclut Olivier Carray. « Si nous avons retenu KONE, c’est pour son savoir-faire en matière de gestion des risques, pour les caractéristiques techniques des ouvrages proposés et pour les moyens humains compétents qui nous sont réservés. »

 

En savoir plus sur l’expertise Portes de KONE >