print mail facebook linkedin youtube twitter search arrow chevron-with-circle-up
Kone

Nouvelle ère pour les services

La nouvelle offre de services KONE – Services Connectés 24/7 – promet des améliorations révolutionnaires en terme de maintenance prédictive et de transparence des informations fournies aux clients. Elle se base effectivement sur les dernières technologies de surveillance, possible grâce à l’IoT et à la puissance de l'analyse des données.

La formule de base est assez simple : plus vous disposez d’informations en temps réel sur l’état d’un équipement, mieux vous pouvez l’entretenir. Vous pouvez même détecter les problèmes potentiels suffisamment tôt pour empêcher qu’ils ne se produisent.

Dans le même esprit, KONE utilise depuis des années des systèmes de télésurveillance pour ses équipements. Début 2016, la société a redoublé d’efforts en s’associant à IBM pour utiliser la plateforme IoT Watson. Un an plus tard est né Services Connectés 24/7, un service qui offre aux clients la possibilité de suivre les résultats de maintenance et qui assure le moins d’interruption possible des équipements. Les services ont été expérimentés en Finlande et en Chine et sont maintenant en cours de déploiement pays par pays.

« C’était une étape logique », explique Markus Huuskonen, responsable des processus de maintenance chez KONE. « Cette capacité à surveiller à distance les équipements a été pendant longtemps l’une de nos priorités. À présent, l’IoT nous permet de le faire efficacement tout en étendant nos opérations. »

La procédure commence par des capteurs qui mesurent des variables telles que le fonctionnement des portes, le nombre de démarrages, la température, la précision d’arrêt, qui sont ensuite transférées via une connexion GSM sans fil au cloud IoT. Les millions de données collectées sont ensuite traitées par le moteur d’analyse de Watson afin de déceler des symptômes pouvant indiquer un problème imminent. L’information est transmise directement aux techniciens de maintenance ainsi que des suggestions concernant les composants à vérifier ou les réglages à effectuer lors de la prochaine visite de maintenance, ce qui minimise considérablement les risques de panne.

« Même dans les cas où nous ne pourrions être en mesure d’empêcher une panne, cette information serait automatiquement transférée à notre outil d’analyse et à notre centre d’appels afin que nous puissions informer immédiatement le client. Dans de nombreux cas, nous sommes déjà sur le point de résoudre le problème avant même que le client ne réalise qu’il y en ait un », rapporte Huuskonen.

 

Plus de transparence pour renforcer la relation clients

En plus de permettre à KONE d’intervenir efficacement sur la maintenance, Huuskonen souligne aussi que Services Connectés 24/7 révolutionnera la relation entre KONE et ses clients qui auront accès à des informations, en temps réel, sur leur équipement.

« Si vous pensez à la maintenance classique, le client nous voit seulement lors de nos visites, tous les 1 à 3 mois. Avec Services Connectés 24/7, ils sont constamment alertés de ce qui se passe, de ce que nous faisons et de comment nous nous assurons de la sûreté et de la fiabilité de l’appareil. C’est une grande avancée pour le client et une toute nouvelle façon d’appréhender l’image de la maintenance dans son ensemble », ajoute-t-il.

Donner directement l’information aux clients de KONE permettra à ces derniers de répondre plus facilement aux questions de leurs propres clients – comme par exemple les locataires d’immeubles -, de suivre les travaux de réparation en cours et d’anticiper des plans financiers en cas de nouvelles réparations ou de modernisations nécessaires.

 

Une révolution en plusieurs étapes

Les nouveaux services basés sur l’IoT concerneront au départ uniquement les ascenseurs, puis s’ajouteront ultérieurement d’autres équipements tels que les escaliers mécaniques et les portes automatiques. L’objectif de KONE est de recenser, d’ici 4 ans, un million d’équipements connectés au cloud.

Comme l‘indique Huuskonen, le projet en est encore à sa phase 1, laquelle se concentre sur la maintenance prédictive et sur une meilleure circulation des personnes en améliorant la sécurité et la fiabilité des équipements. Il prévoit des capacités de surveillance plus importantes incluant des paramètres tels que les vibrations et le bruit, facteurs qui influent sur la qualité du trajet. En ce qui concerne la phase 2, cela impliquera selon Huuskonen l’utilisation des capacités cognitives de Watson, afin d’optimiser par la suite le flux des personnes au sein des immeubles.

Il est plus difficile de prévoir la phase 3, mais l’entreprise cherche déjà des façons d’encourager des tiers à développer des services supplémentaires qui s’intègreraient à sa plateforme.

« Nous sommes constamment dans l’amélioration, de sorte que plus nous recueillons de données, meilleur sera notre service. Le moteur d’analyse est autodidacte afin que ce type de services connectés joue sans conteste un plus grand rôle dans l’avenir », achève Huuskonen