print mail facebook linkedin youtube twitter search arrow chevron-with-circle-up
Kone

Technicien de maintenance… bientôt la tête dans le cloud

Ces dernières décennies, la technologie a progressé à pas de géants : des appareils qui semblaient réservés à la science-fiction font désormais partie de notre quotidien, nous travaillons plus rapidement et plus efficacement. Des techniciens de maintenance KONE nous expliquent quel a été l'impact de la technologie sur leur travail.

Autrefois

Risto, un quinquagénaire athlétique, est l’un des plus anciens employés de chez KONE où il officie en tant que technicien de maintenance depuis trente ans. Risto a entamé sa carrière chez KONE grâce à une rencontre fortuite.

« Je travaillais sur un chantier de construction quand j’ai rencontré deux techniciens spécialisés dans les ascenseurs. Ils m’ont parlé du Centre de formations KONE pour apprendre le métier de technicien de maintenance ascenseurs. À cette époque déjà, KONE était un employeur doté d’une bonne réputation ; alors j’ai postulé et j’ai été sélectionné.

30 ans plus tard, Risto connaît les ascenseurs et les escalators sur le bout des doigts et s’est trouvé aux premières loges de l’évolution des technologies au sein de l’entreprise KONE.

« Quand j’ai commencé dans ce secteur, à la fin des années 80, nous utilisions un grand tableau mural sur lequel figuraient tous les sites qu’il fallait inspecter ; quand nous avions terminé une visite, nous le notions sur le tableau. Quand tous les sites avaient été inspectés, nous effacions la liste et recommencions. »

« Nous étions également équipés de bippers qui émettaient deux types de signaux. Plusieurs bips longs indiquaient une intervention traditionnelle. Cinq bips courts signifiaient que des personnes étaient coincées dans un ascenseur ; il fallait alors appeler le centre pour récupérer l’adresse du site concerné et intervenir dans les plus brefs délais. »

 

De nos jours

« L’innovation a toujours été une caractéristique majeure de la société KONE », nous dit Risto, soulignant que ce travail implique une étude constante des nouvelles méthodes, des nouveaux produits et des nouveaux procédés.

Désormais, les techniciens sont équipés d’assistants numériques personnels dotés d’une appli contenant des informations sur le travail des techniciens de maintenance, sur les tâches à réaliser dans la journée, et qui envoie des alertes quand un appareil nécessite une intervention immédiate. Et si un seul et unique technicien ne peut résoudre un problème, un collègue peut toujours lui venir en aide.

Il peut également disposer d’une assistance technique en ligne et en direct, par le biais de leur responsable d’équipe, ou de la part de l’équipe informatique, s’il s’agit d’une panne de logiciel. Le travail est beaucoup plus efficace comme cela.

Et, avec les évolutions des équipements maintenus et des attentes des clients, le métier de technicien ne se résume plus à de la mécanique, c’est aussi de l’électronique, de la connectique et du relationnel avec les utilisateurs finaux sur site.

 

Et à l’avenir…

Thierry, un autre technicien de maintenance KONE situé à Nice (France), travaille sur des ascenseurs dernière génération : un projet-pilote faisant appel aux Services connectés 24/7 de KONE a été conclu en France en 2017. Dans le cadre de ce projet, des capteurs ont été installés dans des ascenseurs ; les quelques 200 informations recueillies grâce à ces capteurs sont envoyées dans le Cloud en temps réel, et analysées grâce au système IoT Watson d’IBM. Ces données sont utilisées pour comprendre chaque détail du fonctionnement d’un ascenseur et analyser les variations de ses performances ; ce qui permet de prévoir comment il va se comporter. Thierry pense que cela va bouleverser la manière d’appréhender la maintenance des ascenseurs.

« Grâce aux mesures réalisées en matière de vitesse, d’arrêts, de température, etc., le système nous indique une éventuelle dégradation d’un équipement. Cela nous permet de nous rendre sur place en cas de risque et d’éviter que la défaillance ne survienne. Parfois, les clients ne savent même pas pourquoi nous nous sommes déplacés ; nous devons alors leur expliquer que nous faisons de la maintenance prédictive et qu’un risque de défaillance a été constaté. C’est ce qui fait tout le charme des ascenseurs connectés. »

Le nouveau système permet également aux techniciens d’arriver avec les pièces nécessaires lorsqu’ils interviennent sur site et d’éviter ainsi une perte de temps. De plus, certaines informations sont mises à la disposition du client qui peut ainsi consulter l’état de son appareil en temps réel, et prévoir des améliorations si nécessaire.

Cette évolution très positive de la technologie nous permet de proposer des services plus performants aux clients.

 

Découvrez les offres d’emploi à pourvoir chez KONE >