print mail facebook linkedin youtube twitter search arrow chevron-with-circle-up
Kone

Tous les articles

  1. Coupe du monde de foot : KONE tout près des étoiles

    Tout commençait à l’aéroport de Moscou Sheremetyevo où un grand nombre d’équipes et de supporters ont bénéficié de trottoirs roulants, ascenseurs et escalators KONE pour arriver à destination. KONE avait également installé, et entretient désormais, des escalators et des ascenseurs dans six des douze stades où se sont déroulés les matches ; notamment le stade Loujniki de Moscou, d’une capacité de 78 011 places, dans lequel s’est tenu le match d’ouverture ainsi que la finale de la compétition, le 15 juillet dernier. Au total, plus de 200 ascenseurs KONE ont été utilisés au sein des différents stades ainsi qu’à l’aéroport. En fait, il y a de fortes chances que vous ayez emprunté un escalator KONE pour accéder à votre siège si vous avez assisté à […]

  2. J-6 ans : Paris, smart city pour les JO 2024 ?

    Dans 6 ans exactement, les Jeux Olympiques et Paralympiques se tiendront à Paris. Environ 15 000 athlètes, 20 000 journalistes et des millions de spectateurs feront de Paris la capitale mondiale du sport. Cette attribution de ville hôte par le Comité d’Organisation des JO, Paris l’a notamment obtenue car elle a misé sur un atout de taille : la French Tech. Les solutions technologiques envisagées pour répondre à trois types de challenges liés à cet événement sportif exceptionnel pourraient faire rimer Paris avec Smart City.

  3. Le développement urbain durable

    Dans les villes du monde entier fleurissent de nouveaux édifices et de nouvelles infrastructures publiques pour accueillir une population croissante. Malgré tout, la demande est bien souvent supérieure à l’offre. « Nous ne pouvons pas uniquement compter sur les nouveaux bâtiments pour héberger les nouveaux arrivants au sein des villes. On y trouve aussi beaucoup d’anciens bâtiments qui peuvent être utiles encore longtemps. Si on les modernise – pour qu’ils soient moins gourmands en ressources, qu’ils deviennent plus rentables et s’intègrent de façon plus fluide dans leur environnement – ils pourront alors satisfaire encore longtemps les besoins croissants des populations des zones urbaines », déclare Hanna Uusitalo, Directrice Environnement chez KONE. Les études de marché viennent corroborer ces arguments et […]

  4. Comment mieux circuler dans vos bureaux ?

    Bon nombre d’entreprises laissent leur circulation intérieure se dérouler spontanément. Ce manque d’organisation contribue non seulement à augmenter les pertes de temps liées aux déplacements mais peut avoir un impact négatif sur leur image de marque. Qu’entend-on exactement par circulation intérieure et quelles sont les bonnes pratiques pour améliorer la gestion du trafic au sein d’un bâtiment ?

  5. Hall d’accueil : on n’a pas deux fois l’occasion de faire bonne impression

    Le hall d’entrée d’un immeuble de bureaux reflète l’image de marque d’une entreprise et ses valeurs. Il en est la vitrine, que cela soit auprès des clients, des partenaires commerciaux ou en interne, auprès des salariés. Quels sont les facteurs à prendre en compte en matière d’aménagement et de gestion des flux de personnes ? Comment soigner son accueil à l’aide des nouvelles technologies ?

  6. Toujours une croisière d’avance

    Quand on pense « paquebot », il nous vient tout de suite à l’esprit une ville flottante ; le Harmony of the Seas, le tout dernier navire de la flotte Oasis de la compagnie Royal Caribbean Cruises Ltd. en est le meilleur exemple. Pesant près de 227 000 tonnes, le plus grand bateau de croisières au monde peut accueillir plus de 8 800 passagers et membres d’équipage. Fort d’une capacité de plus de 2 700 cabines réparties sur de multiples ponts, il propose aux passagers des activités telles que : toboggans aquatiques, simulateurs de surf, murs d’escalade, et même un golf miniature. Il s’agit donc bien d’une véritable ville flottante. Mais contrairement à une ville à terre, qui dispose de […]

  7. Mutation du tissu urbain mexicain

    Construire des réseaux de transport public, des écoles, des hôpitaux, des centres commerciaux et d’autres structures au cœur des zones urbaines, et non pas à leur périphérie, voilà qui constitue un véritable casse-tête pour les promoteurs mexicains. La construction verticale est l’objectif primordial de la capitale du Mexique, ainsi que d’autres villes telles que Monterrey, Guadalajara, Tijuana et Chihuahua. Et c’est le secteur de l’immobilier de bureaux qui s’avère le plus prometteur. Entreprise spécialisée dans l’immobilier d’entreprise, Coldwell Banker Commercial a estimé qu’entre 2016 et 2020 environ 500 000 m² de bureaux seront ajoutés, chaque année, au total national. Alicia Bandala, directrice exécutive de KONE Mexique, nous explique que « dans la capitale, les grands espaces de bureaux sont répartis […]

  8. Mission modernisation

    Mais pourquoi modernise-t-on tant d’immeubles en Europe? Notamment parce que le parc immobilier de l’UE est relativement ancien : 40 % des bâtiments ont été construits avant 1960. Comme nous l’explique Rob Williams, consultant senior chez Trinomics, on ne peut pas se contenter de détruire les immeubles anciens pour en construire des neufs. « Trop d’immeubles sont concernés, cela impliquerait l’utilisation d’immenses ressources et aboutirait à la destruction d’un trop grand nombre de bâtiments présentant une valeur architecturale certaine », nous explique-t-il. Il est donc plus sensé de réaménager un bâtiment que de le remplacer. La tour Westend Gate fait partie des milliers de bâtiments en cours de modernisation au sein de l’UE afin de les transformer en structures contemporaines et rationnelles.