print mail facebook linkedin youtube twitter search arrow chevron-with-circle-up
Kone

Faire parler les données : quels bénéfices peut-on tirer du Big Data ?

Les datas se développent partout autour de nous, plus rapidement que jamais. Imaginez donc combien de données votre smartphone collecte et transmet au quotidien. Pour vous donner un ordre d’idée, on estime que d’ici 2020, 1,7 MB de nouvelles informations seront créées chaque seconde pour chaque personne dans le monde. Mais comment transformer cette masse de données brutes en services utiles et performants ? Lors de la conférence “Le Big Data associé à l’IA” tenue pendant la 10ème édition du salon IBS à Paris, trois intervenants – KONE, IBM Watson et Asystom – ont pris la parole pour répondre à cette question.

Big Data et IA : une association révolutionnaire

 

Pour Bruno Fernandez, Responsable du développement commercial chez IBM Watson “le Big Data, l’Intelligence Artificielle, et l’IoT représentent des notions qui sont restées longtemps abstraites et théoriques. Mais tout ceci est en train de changer principalement grâce à la convergence de ces nouvelles technologies”.

Le terme Big Data désigne des très gros volumes de données brutes. Ces informations sont générées par de multiples capteurs qui enregistrent en temps réel les différentes empreintes laissées sur le web. Avec l’explosion des capacités de stockage, le développement d’algorithmes et de logiciels de plus en plus complexes, “on est aujourd’hui capable d’extraire, de calculer et de traiter plus facilement une masse impressionnante de données”. En combinant IoT et Big Data, KONE arrive par exemple “à récolter plus de 15 000 données par jour pour chacun de ses ascenseurs connectés 24/7”, nous révèle Cédric de la Chapelle, Directeur Commercial Maintenance chez KONE.

Mais le seul fait de produire ou de collecter de larges ensembles de données n’est pas suffisant pour changer la donne. Les milliers de données brutes qui se traduisent sous la forme de chiffres (“1” et “0”) n’ont aucune valeur tant qu’elles n’ont pas été interprétées. Tout l’enjeu des entreprises pour tirer profit des données repose donc actuellement sur leur capacité à les maîtriser et à les mettre en œuvre, ou comment passer de la « big » à la « smart » data.

 

Rendre les données intelligibles et exploitables

 

Comment traiter un nombre croissant d’informations issues de sources diverses et hétérogènes ? Et comment filtrer les données pour ne récupérer que les informations les plus fiables ? IBM a mis au point une nouvelle approche du stockage, appelé “cognitif”. “Toutes les données sont agrégées et sauvegardées dans un data lake sur lequel on va pouvoir appliquer des logiciels de type Machine Learning et Deep Learning”, nous explique Bruno Fernandez. Ces puissants outils qui s’appuient sur des algorithmes complexes permettent de convertir les données en valeur. On arrive ainsi à créer des modèles automatisés qui sont non seulement capables d’analyser ce qui s’est passé mais aussi de prévoir ce qui va arriver, avec un excellent degré d’exactitude. C’est l’avènement de l’analyse prédictive.

Concrètement, cela signifie que “KONE peut déployer une maintenance prédictive sur ses ascenseurs, escaliers mécaniques et portes automatiques”, affirme Cédric de la Chapelle. “Toutes les données brutes, extraites à l’aide d’un boîtier placé sur nos appareils, sont transformées en prédictions concrètes qui nous permettent d’anticiper les pannes et le vieillissement des équipements.”

Et “plus la plateforme cognitive Watson recueille de données, plus elle gagne en précision grâce à sa capacité d’auto-apprentissage”, nous indique M. Fernandez. Mais l’objectif n’est pas de rendre les machines parfaitement autonomes. “La fausse route, c’est de croire que la technologie peut tout faire seule. Le rôle de l’intelligence artificielle est d’augmenter l’intelligence humaine”. Dans le cas de la maintenance prédictive, cela signifie qu’elle doit assister le technicien à mieux intervenir au quotidien : la technologie décuple ses facultés et améliore son expertise pour faciliter son diagnostic final.

 

 

Des données et des hommes : les nouveaux services et bénéfices

 

A l’heure actuelle, les entreprises collectent des millions d’informations issues d’objets connectés pour mieux cerner les pratiques, habitudes et attentes des consommateurs. “On se rend compte que certaines données peuvent avoir une vraie valeur commerciale. Beaucoup de galeries marchandes sont notamment intéressées par les déplacements des consommateurs au sein de leur bâtiment.”, confirme Cédric de la Chapelle.

En exploitant plus efficacement les données, les entreprises ont donc beaucoup à gagner : optimiser la qualité des processus, prendre des meilleures décisions stratégiques, prévoir les évolutions du marché ou même créer de nouveaux modèles commerciaux.

Pour KONE, les bénéfices sont indéniables. En France, l’ascensoriste a déjà installé 10 000 appareils connectés. Les premiers résultats sont plus que prometteurs : “nous faisons état d’une réduction des défaillances de 30 à 50% sur nos équipements connectés 24/7”. C’est une véritable aubaine pour de nombreux secteurs comme les industries, les hôpitaux ou encore les résidences de seniors, où une panne peut avoir de grandes répercussions. En complément, l’analyse des données récoltées permet aux clients de prévoir – à court, moyen et long terme – les travaux de modernisation à réaliser sur leur parc d’ascenseurs. C’est le nouveau service “24/7 planner” proposé par KONE pour bénéficier d’une meilleure visibilité en matière d’investissements.

IBM Watson a aussi obtenu des résultats spectaculaires puisqu’elle enregistre un taux de prévision des pannes de 97% pour des moteurs d’avions civils. La société ouvre également le champ à de nouvelles approches comme l’informatique quantique qui permet de multiplier les capacités de traitement par 1000.

 

“Les possibilités sont infinies, elles dépendent avant tout de l’imagination et de l’inventivité des hommes”, pense Bruno Fernandez. “Nous accompagnons KONE parce que l’entreprise a une vision pour l’avenir. Elle n’expérimente pas, elle s’inscrit dans une stratégie de rupture qu’elle compte déployer sur plus d’un million d’appareils”. En mettant en place des partenariats, KONE projette de développer un écosystème global ouvrant de nouvelles expériences pour les utilisateurs. Des robots, connectés aux ascenseurs, qui délivrent votre plateau repas directement dans votre chambre d’hôtel ou vos médicaments dans votre chambre d’hôpital, ça vous paraît insensé ? C’est pourtant déjà une réalité…

 

 

Les perspectives offertes par l’IA combinée au Big Data n’ont qu’une seule limite : l’être humain. Elles reposent sur sa capacité à innover, à se réinventer en permanence en fonction de l’environnement dans lequel il vit. Pour avancer, la technologie doit donc replacer l’individu – ses besoins et ses attentes – au cœur de toutes ses préoccupations futures.