print mail facebook linkedin youtube twitter search arrow chevron-with-circle-up
Kone

Maintenance prédictive pour tous les bâtiments: ce qu’il fallait retenir de la conférence au SIMI

Meilleure disponibilité des espaces, gains de coût, de sécurité, de temps et de confort… les atouts de la maintenance prédictive sont nombreux pour satisfaire à la fois les exploitants, le gestionnaire et les occupants d’un bâtiment. Mais cette innovation est-elle envisageable pour absolument tous les bâtiments ? Voilà les points principaux qu’il fallait retenir de la conférence qui s’est tenue en décembre dernier lors de la 18e édition du SIMI.

1 – On arrive aujourd’hui à une phase de maturité

 

La transformation digitale repose sur la convergence des technologies qui permet de gérer des masses de données avec un niveau de complexité jamais atteint auparavant. Si le bâtiment n’est pas le secteur précurseur de la maintenance prédictive, il vit actuellement cette révolution en accéléré. Les diverses expérimentations ont amené leurs lots d’enseignements : on est désormais capable de traiter et maîtriser des milliers d’informations recueillies pour apporter des réponses concrètes aux différents usages du bâtiment.

Pour KONE, qui a passé 4 ans à élaborer un système fiable et performant, les résultats sont là. Avec 200 000 ascenseurs connectés à travers le monde, le taux de panne a été réduit entre 30 et 50% sur ces appareils.

 

2 – La maintenance prédictive, ça se bonifie avec le temps, comme le vin…

 

La valorisation de la data est un enjeu majeur de la révolution numérique. Mais ce n’est pas le seul. Il existe une multitude de réflexions à mener pour être plus sobre dans la consommation et l’utilisation des données, ou comment opérer la transition du “big” au “smart” data.

Basé sur des algorithmes de machine learning, le système de maintenance prédictive est un modèle qui est challengé en permanence. Il repose sur le recoupement de plusieurs bases de données pour détecter les schémas annonciateurs d’une défaillance. Si les données remontées ne sont pas efficaces, elles sont abandonnées. Intervention après intervention, les modèles de prédiction sont donc affinés et optimisés en fonction des différents scénarios rencontrés.

 

3 – Sans les techniciens de maintenance, l’intelligence artificielle (IA) n’est rien

 

Si l’IA est l’avenir de la maintenance, elle ne remplacera jamais les techniciens. La technologie représente pour eux un moyen de faciliter leurs diagnostics. Elle permet de détecter plus rapidement les signaux d’une potentielle anomalie afin d’orienter les experts vers la résolution du problème. Mais c’est toujours le technicien qui garde la maîtrise de l’intervention. C’est à lui de s’approprier et de faire évoluer le modèle prédictif en l’enrichissant de ses propres retours d’expérience.

 

4 – Le bâtiment intelligent mobilise de plus en plus d’acteurs

 

Le bâtiment intelligent dispose depuis juin 2018 d’un label officiel, la norme Ready2Services (R2S) promue par la Smart Building Alliance (SBA). Ce référentiel permet d’accompagner la filière du bâtiment, de la conception d’un immeuble connecté à sa réalisation, en fixant les codes qui régissent ses infrastructures numériques. L’objectif est de faire en sorte que les smart buildings soient capables de proposer davantage de services à leurs habitants.

Actuellement, de plus en plus d’appels d’offre intègrent cette norme dans leurs exigences. Et les premiers bâtiments certifiés R2S commencent à arriver.

 

5 – On peut apporter de l’intelligence dans le neuf comme dans l’existant

 

Il n’y a pas besoin de tout changer pour bénéficier des technologies connectées. Les solutions de maintenance prédictive s’adaptent facilement aux projets de rénovation d’un bâtiment. KONE, par exemple, est en mesure de fournir ses Services connectés 24/7 sur tous les types d’ascenseurs, quelque soit l’âge ou la technologie. Un boîtier connecté en 4G (bientôt 5G) installé sur le toit de la cabine permet de surveiller 200 paramètres critiques par seconde, sans être intrusif avec le reste du bâtiment.

 

6 – Les enjeux sont très différents selon la typologie de bâtiments

 

Le bâtiment est un secteur très hétérogène avec des acteurs et des problématiques particulièrement variés. En anticipant les dysfonctionnements, la maintenance prédictive permet d’assurer de nombreux services : attractivité, confort, durabilité des installations… Mais l’usage de la donnée change en fonction du bâtiment concerné.

Un grand siège, par exemple, recherche avant tout à valoriser son image et sa réputation. Là où un bâtiment industriel va s’intéresser essentiellement à des enjeux de performance et de productivité. Pour du résidentiel, mieux anticiper va permettre d’offrir un plus grand confort aux usagers. Dans tous les cas, la maintenance prédictive doit avant tout être rentable pour être pertinente.

La question qu’il faut se poser avant d’adopter ce système, c’est : quel est le coût d’une panne ? A quel point cela va-t-il avoir un impact sur l’exploitation de mon bâtiment ?

 

7 – C’est l’opportunité de faire émerger de nouveaux services

 

Beaucoup de métiers se transforment dès lors qu’ils mettent la data au cœur de leur réflexion. Intégrer une solution de maintenance prédictive au sein d’un bâtiment, c’est mettre en place un véritable écosystème digital permettant de bâtir de nombreux services et systèmes économiques viables.

Aujourd’hui, KONE est ainsi capable de se projeter de façon très précise sur le vieillissement des appareils, en couplant la maintenance prédictive avec l’information du trafic d’une machine en temps réel. Ce nouveau service, propice à accompagner un client dans la gestion de ses investissements, n’avait au départ jamais été imaginé par l’ascensoriste. Dès lors, il n’est pas difficile d’imaginer que cette innovation est la première d’une longue série. Les portes du numérique s’ouvrent sur l’infini, nous commençons à peine à en entrevoir toutes les possibilités.

 

Pour aller plus loin, visionnez le webinar proposé par Cédric de la Chapelle – expert des Services connectés 24/7 de KONE – qui vous présente cette solution de maintenance prédictive et les premiers résultats observés chez nos clients : youtube.com/watch?v=-jnsyI1lD8A