print mail facebook linkedin youtube twitter search arrow chevron-with-circle-up
Kone

Samuel Leroux

Directeur d’exploitation opérationnelle au ZooParc de Beauval

/

Zoo de Beauval : concilier mobilité et expérience visiteur

Pour célébrer ses 40 ans, le parc zoologique s’est lancé dans un projet de construction hors norme : reconstituer une jungle équatoriale abritant 25 000 animaux sous un dôme géant entièrement vitré. A l’occasion de ce chantier titanesque, KONE est sollicité pour assurer l’installation de 2 nouveaux ascenseurs au cœur de la serre tropicale. Nous partons à la rencontre de Samuel Leroux, qui revient sur ce partenariat de longue date, entre confiance et accord mutuels...

Bonjour M. Leroux, tout d’abord pouvez-vous nous rappeler quel est votre rôle au sein du Zoo de Beauval ?

Je suis Samuel Leroux, Directeur d’exploitation opérationnelle au ZooParc de Beauval. Mon métier consiste avant tout à garantir un très bon flux de visiteurs, en assurant la sécurité des biens et des individus tout au long de leur parcours. L’objectif, c’est que chacun puisse repartir du parc des étoiles plein les yeux, avec le sentiment d’avoir vécu une expérience inoubliable.

 

Quelles sont les particularités du site de Beauval en matière de mobilité ?

Nous sommes le premier zoo français en terme de fréquentation avec 1,6 millions de visiteurs en 2019. En pleine saison, notre site touristique – qui s’étend sur 40 hectares – attire plusieurs milliers de visiteurs par jour en moyenne.

 

 

Cette fréquentation est majoritairement transgénérationnelle, c’est-à-dire qu’elle réunit tous les membres de la famille – des grands-parents aux petits-enfants. La conséquence, c’est qu’il y a un certain nombre de personnes à mobilité réduite qui se déplacent dans le parc, notamment avec des poussettes ou des fauteuils roulants. Et comme notre site se trouve dans une région vallonnée avec des dénivelés importants, les ascenseurs sont absolument indispensables pour fluidifier le trafic et permettre à tous de circuler facilement.

 

Quelle fonction tiennent les ascenseurs ? Quels sont les défis majeurs ?

On compte 24 ascenseurs sur l’ensemble de notre complexe, dont 6 dédiés uniquement à la visite. Une grande partie de nos équipements est composée d’ascenseurs de service, qui permettent de desservir les différents étages de l’hôtel et des restaurants. Enfin, nous disposons également d’appareils uniquement réservés au personnel.

 

 

Il n’y a pas eu de contraintes spécifiques pour adapter les équipements au monde animal. Les ascenseurs sont très silencieux et n’émettent pas particulièrement d’ondes ou de vibrations. Les animaux se sont donc très rapidement habitués aux différents appareils. Le grand défi, c’est l’intervention la plus rapide en cas de panne d’ascenseur. Puisque nous cherchons à offrir la meilleure expérience possible, nous ne pouvons pas nous permettre de laisser les visiteurs coincés dans une cabine. KONE a pris l’initiative de former nos équipes de sécurité présentes sur le site afin qu’elles puissent intervenir en cas de personnes bloquées. Les techniciens KONE arrivent dans la foulée pour évaluer la panne et remettre l’équipement en service.

 

Aujourd’hui, toutes les installations ascenseurs du parc sont équipées par KONE, racontez-nous l’histoire de votre partenariat.

KONE est notre partenaire initial depuis les premiers ascenseurs. Notre collaboration fonctionne car les différentes équipes de KONE ont toujours réussi à trouver des solutions quand nos exigences avançaient. Au fil des années, notre parc a connu de grands changements : la “petite volière” s’est transformée en une immense arche de Noé. Il fallait donc un interlocuteur capable d’écouter et de comprendre nos enjeux en constante évolution. Je crois que pour être un bon partenaire, il ne s’agit pas simplement de se féliciter lorsque tout va bien. C’est surtout arriver à s’adapter aux nouvelles contraintes, relever ensemble les nouveaux défis.

Au centre de notre nouveauté, le Dôme équatorial, deux ascenseurs permettent d’effectuer les services de restauration, en transportant notamment la nourriture aux différents paliers des maisons animalières. Varans de Komodo, anacondas, hippopotames pigmées, crocodiles albinos… ce lieu vous plonge au cœur de la biodiversité dans une végétation foisonnante.

 

 

Quels sont vos retours d’expérience après des années d’utilisation des ascenseurs ?

Nos ascenseurs sont très bien entretenus mais ils sont aussi ultra-sollicités. En pleine saison, avec une fréquentation pouvant atteindre 20 000 visiteurs par jour, les appareils fonctionnent en permanence, ce qui multiplie le risque de mauvais comportements utilisateurs : coups de poussette dans les portes, grains de sable ou cailloux qui s’insèrent dans les rails des portes… de nombreux facteurs extérieurs peuvent mettre nos ascenseurs en défaut. En moyenne, les techniciens se déplacent 2 fois par semaine sur place, mais le taux de panne dépend vraiment de la saison et de la fréquentation du site.

 

Et pour conclure, comment décririez-vous votre relation avec les techniciens KONE ?

Nous entretenons un rapport privilégié avec les techniciens de maintenance et ce depuis des années maintenant. Ces derniers connaissent très bien notre entreprise et ses problématiques ; ils disposent également d’un véritable historique d’informations fiables concernant la maintenance de nos équipements.

 

Quelques mots sur le Zoo de Beauval

Désigné 4e plus beau zoo du monde, le ZooParc de Beauval accueille 35 000 animaux, dont 800 espèces différentes réparties sur 40 hectares de visite. Diables de Tasmanie, lamantins, okapis, koalas… le parc offre chaque année des nouveautés insolites aux spectateurs. Sa plus grande fierté reste le couple de pandas géants, véritable exclusivité dans l’Hexagone. Si aujourd’hui cette entreprise entre davantage dans la catégorie des parcs de loisirs au niveau de son volume et de son fonctionnement, il est nécessaire de rappeler que son cœur de métier reste la conservation des espèces, ainsi que l’éducation et la sensibilisation du public au sujet de la faune.