print mail facebook linkedin youtube twitter search arrow chevron-with-circle-up
Kone

Smart Building : réinventer votre façon de vivre

Il y a quelques années, l’avènement du smartphone transformait profondément notre relation au téléphone et à la communication. Travail, loisirs, transports… Les applications mobiles se sont rapidement imposées dans tous les domaines de notre quotidien, générant de nouveaux modes de vie. Aujourd’hui, une révolution dans le secteur du bâtiment marque également le début d’une nouvelle ère. Les smart buildings, constructions intégrées, connectées et écologiques, commencent à fleurir dans le monde avec l’ambition d’épouser les enjeux et les évolutions de la ville à l’heure du numérique. Voici venu le temps des résidences intelligentes !

Quand les bâtiments embrassent la révolution digitale

Véritable rupture technologique, l’Iot (Internet des objets) a progressivement investi tous les objets et espaces du quotidien. Il n’aura pas fallu très longtemps avant qu’il s’invite sous notre toit avec l’émergence des “smart buildings”, un nouveau modèle de bâtiments intelligents ouvrant tout un champ des possibles en matière de construction. Leur principe est simple : un ensemble de capteurs connectés suivent nos usages et notre environnement en temps réel dans le but d’offrir des conditions de vie idéales.

Imaginez que vous êtes chez vous : l’éclairage s’ajuste en fonction de la luminosité extérieure, l’air se renouvelle automatiquement grâce aux capteurs de CO2 disposés dans les locaux, et l’ascenseur se déclenche à distance pour vous éviter l’attente devant les portes… Vous ne rêvez pas, dans une résidence intelligente, tout est fait pour optimiser et améliorer la gestion des espaces. Et cela implique de repenser la conception du bâtiment dans sa structure-même : il ne doit plus être replié sur lui-même mais intégré dans un écosystème ouvert sur la ville.

Loin d’être purement technologique et fonctionnel, le smart building est une réponse durable à l’urbanisation massive et aux défis environnementaux qu’elle entraîne. D’après un rapport de l’ONU, 75% de la population mondiale habitera en ville à l’horizon 2050. Les flux, les transports, les besoins, les usages et les services composant la ville ont d’ores-et-déjà entamé de profondes mutations. Dans ce contexte, le bâtiment ne peut plus se permettre d’être passif mais doit devenir actif, voire acteur de la transition énergétique. Grâce à un réseau électrique communicant, l’immeuble peut dorénavant produire son énergie de manière autonome et la redistribuer au bon endroit en minimisant le gaspillage. L’évolution de l’habitat apparaît donc comme une condition nécessaire au mieux vivre dans la cité de demain. Et ce changement ne pourra s’opérer sans créer davantage de cohérence entre les hommes et leur environnement.

 

 

Un immeuble connecté et humain

La métamorphose urbaine est en marche. Des premières expérimentations de smart buildings voient le jour un peu partout dans le monde. Pour certains architectes comme Eric Cassar, auteur de “Pour une ar(t)chitecture subtile”, il est indispensable de redéfinir notre façon de vivre en ville, en réinventant le lien qui unit l’humain au bâtiment. L’immeuble ne doit plus être appréhendé comme un simple espace mais un véritable lieu de vie. Il ne s’agit plus de réfléchir à la conception d’une simple façade mais de concilier construction physique et numérique pour améliorer le confort et la sécurité des habitants. Et ce qui distingue un immeuble aujourd’hui, c’est sa capacité à prendre en compte ceux qui l’occupent chaque jour, en multipliant les connexions, les interactions et les services.

C’est cette vision que KONE déploie avec sa solution KONE Residential Flow, conçue pour les résidences intelligentes et connectées. Les technologies digitales permettent de créer une nouvelle réalité urbaine en transformant le quotidien en une expérience unique. Ainsi, la résidence de YIT en Finlande, reconnaît ses occupants via leurs smartphones, facilite chaque déplacement en leur ouvrant les portes à distance, et en commandant l’ascenseur. Des écrans disposés dans le hall et les ascenseurs leur donnent des informations sur la vie de l’immeuble : annonces du syndic, horaires des transports, prévisions météo… tout est désormais à portée du smartphone. Au-delà de la dimension technologique, cette solution répond à un véritable besoin des habitants qui recherchent toujours plus de simplicité, de commodité et de sérénité.

Il n’est donc plus question de considérer le bâtiment comme un endroit fixe ou figé. L’intelligence numérique lui offre la possibilité d’évoluer en permanence, d’adapter ses usages et ses services au monde qui continue de bouger autour de lui. Toutes les données collectées ouvrent la voie à un meilleur partage des espaces et des ressources. A terme, Eric Cassar imagine un immeuble “user-centric”, se transformant au gré des interconnexions entre les habitants, qui tisseront des liens d’entraide et mutualiseront les espaces en fonction de leurs besoins. Comme un petit village autonome ouvert sur la ville…