print mail facebook linkedin youtube twitter search arrow chevron-with-circle-up
Kone

Hanna Uusitalo

Directrice environnement chez KONE

/

L’incroyable puissance de l’énergie positive

C’est quoi le bonheur ? Le vrai bonheur ? Ne découle-t-il pas de la somme de nos expériences vécues plutôt que des choses matérielles qu’on aurait accumulées ? Ces questions soulevées par Hanna Uusitalo, Directrice environnement chez KONE, posent les bases d’une réflexion sur le développement durable.

Une gestion responsable des ressources planétaires pour améliorer le cadre de vie de chaque citoyen, voilà le principe directeur des éco-villes du futur. En résumé, il s’agit de développer une économie circulaire et neutre en carbone, à la fois génératrice d’emploi, de bien-être et de compétitivité.

Mais nous n’en sommes pas encore là. La réalité actuelle tend plutôt vers un déséquilibre global. La majorité des nations et villes qui assurent le bien-être des citoyens épuisent leurs ressources de manière démesurée, tout en produisant un excès d’émissions et de déchets. Comment allons-nous parvenir à corriger ce déséquilibre ? Les villes à énergie positive qui produisent plus d’énergie qu’elles n’en consomment pourraient bien être la solution.

Partager pour mieux consommer

 

 

Il faut commencer par changer les mentalités. La notion de propriété individuelle est profondément ancrée dans de nombreuses sociétés. Mais que se passerait-il si nous apprenions à partager, emprunter, louer et échanger au quotidien ? Les écoles pourraient-elles maintenir un stock d’équipement sportif pour les enfants du quartier ? Devrions-nous tous posséder une voiture ? Ou un vélo ? Comment partager les outils au sein des collectivités ? Nous sommes tous d’accord pour dire que les bibliothèques sont de formidables institutions. Alors pourquoi a-t-on encore du mal à lancer des initiatives analogues ? La construction et l’entretien des bâtiments comptent pour environ un tiers de la consommation mondiale d’énergie et des émissions de gaz à effet de serre. Le transport des marchandises et des personnes est responsable d’une consommation proportionnellement équivalente. Évaluer et faire évoluer la manière dont on vit, travaille et se déplace en ville devient, dès lors, essentiel à la création d’un monde plus harmonieux, chargé d’énergie positive.

 

Cela pourrait nous conduire à changer radicalement la situation actuelle. Par exemple, avons-nous réellement besoin de circonscrire certains services fondamentaux comme la santé dans un bâtiment particulier ? Ou pourrions-nous les délivrer directement aux gens là où ils se trouvent, quand ils en ont besoin ? De telles transformations nécessitent une compréhension et une analyse complètes des trajets individuels effectués par la population au quotidien. Où et quand devrions-nous donc intervenir pour modifier la circulation des personnes en ville ?

 

Plus forts ensemble

 

En ce qui concerne le logement, nous sommes déjà témoin d’un retour aux espaces de vie communautaires. Les résidences partagées pourraient devenir de plus en plus recherchées à cause de l’augmentation du nombre de personnes vivant seules en ville à travers le monde. Une cuisine équipée d’une seule cuisinière réalisera toujours plus d’économies par rapport à celle qui en comporte quatre.

Chez KONE, nous avons pour ambition d’être leader dans le domaine du développement durable. Bien que nous ne planifions pas l’aménagement des villes ou des bâtiments, nous travaillons en étroite collaboration avec ceux qui le font. Et nous faisons tout notre possible pour que nos ascenseurs et portes automatiques soient confortables, sécurisés et efficaces, tout en consommant le minimum d’énergie. Ils sont conçus à partir de matériaux non-toxiques grâce à des procédés logistiques optimisés pour limiter les émissions.

Mais nous devons également reconnaître que les défis mondiaux d’aujourd’hui ne pourront être résolus que si nous collaborons avec un large éventail d’acteurs et d’organisations. Nous sommes fiers de travailler conjointement avec des entreprises, des instituts de recherche, des architectes, des développeurs et des municipalités, pour soutenir une croissance durable et un épanouissement urbain. Les bâtiments intelligents sont déjà là. Et je suis persuadé que les villes à énergie positive arriveront bientôt !